Section 3

L’orientation de la pratique de votre dentiste

Ainsi, selon vos intérêts, vous arrêterez votre choix sur un professionnel ou sur une clinique particulière. Bien que de prime abord la clinique semble posséder les qualités requises, une facette de celle-ci peut demeurer presque invisible à vos yeux et ce, même après quelques visites, ce qui peut créer un sentiment d’inconfort ou de malaise. Il s’agit de l’orientation de la pratique.

Nous avons tendance à croire que toute les cliniques offrent les mêmes soins et procèdent selon les mêmes critères en termes de soins dentaires. Pourtant, deux grandes tangentes se remarquent lorsqu’on parle de traitements. Plutôt difficile à cerner, l’orientation de la pratique d’une clinique diffère d’un endroit à l’autre, selon le type d’approche que le dentiste adoptera au cours de sa formation et de sa pratique.

Les approches des cliniques dentaires

  • L’approche plus conservatrice
  • L’approche plus préventive (invasive)

Nulle n’est mieux que l’autre, les deux se valent. Il ne s’agit nullement de compétence ou de savoir : elles ne sont que le reflet des convictions et valeur du professionnel pratiquant. En effet, deux dentistes avec des approches différentes parviendront au même diagnostic, mais selon l’approche de l’un, il peut résulter des propositions de traitements qui diffèreront de l’autre.

Par exemple : sur une bouche présentant 4 caries, 3 dents touchées légèrement sur une seule surface et la 4e sur deux surfaces :

  • Un dentiste plus conservateur pourrait recommander une obturation sur la 4e et surveiller la progression des autres caries avant de procéder.
  • Un dentiste à l’approche préventive pourrait recommander l’obturation des 4 dents avant que la carie n’endommage trop les dents.

Une chose certaine, par ses obligations, le dentiste se doit:

  • de vous communiquer son diagnostic,
  • de vous faire ses recommandations de traitements et
  • de vous aviser des alternatives possibles.