Dent anatomie, surfaces, nomenclatures

Dent anatomie, surfaces, nomenclatures

Les connaissances que tous et chacun détenons au sujet des dents sont plutôt limitées.

  • Nous savons qu’elles nous sont utiles pour manger, qu’elles influencent notre apparence esthétique et par conséquent, nous devons en prendre soins.
  • Nous savons que nos dents sont « remplacées » durant la tendre enfance et que certaines seront fragilisées vers un âge avancé.
  • Mais nous savons également que notre dentition peut être source d’inconfort, de douleurs et d’inquiétudes et qu’une meilleure connaissance de cette composante du corps humain pourrait réduire considérablement ces éventualités désagréables.

Alors, qu’est-ce qu’une dent? Quelle est sa structure, sa composition?

La structure d’une dent est similaire à celle d’une pomme

Grossièrement, la structure générale d’une dent est semblable à celle d’une pomme, c’est-à-dire : Tout comme la pelure, la première couche nommée émail recouvre et protège la partie visible de la dent. La dentine constitue la seconde couche de la dent. Telle la chair de la pomme, cette matière occupe la plus grande superficie. Bien que sa solidité soit moindre que l’émail, elle demeure aussi dure qu’un os humain. La dentine est le dernier rempart, la dernière armure pour préserver la vie de la dent en offrant une protection à sa partie centrale. Une fois attaquée par la carie, la dentine se détériore très rapidement. Puis, l’équivalent du cœur de la pomme se nomme pulpe ou nerf de la dent. Située dans son centre, la pulpe est composée de minuscules vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses rendant la dent sensible à la douleur.

Anatomie de la dent

Sur un plan individuel, une dent est constituée de deux principales sections :

La partie non invisible à l’œil nu, celle qui est complètement cachée sous les gencives se nomme La racine. Cette partie de la dent est enfouie solidement dans le tissu osseux de vos mâchoires et comme un piquet de clôture, elle permet de garder solidement les dents dans leur position. Le nombre de racine varie par dent, il faut savoir que les dents antérieures (au-devant de la bouche) ont une seule racine, tandis que les prémolaires et molaires ont deux et parfois trois racines afin de résister à la pression exercée sur elles lors des efforts de mastication. La seconde partie de la dent est la couronne, la partie au-dessus des gencives celles-qui entrent en contact avec la nourriture.

Surfaces

La couronne de la dent présente 5 surfaces distinctes et chacune ont leur nomination.

  • La Surface mésiale est le nom de la surface entre les dents où l’on passe la soie, celle en direction du nez ou du menton.
  • Tandis que la surface opposée, celle qui fait face au fond vers la gorge se nomme la surface distale.
  • Si nous conservons notre bouche en position fermée, la surface des dents qui entre en contact avec nos joues ou l’intérieur de nos lèvres est lasurface buccale.
  • Toujours dans la même position, la surface des dents qui se trouvent en contact avec la langue, au centre de notre bouche est la surface linguale.
  • Finalement, la surface de nos molaires qui se touche ensemble,   celle qui nous permet de mastiquer est la surface occlusale. Cette même surface se nomme l’Incisif pour les dents qui n’ont pas de surface masticatoire, les dents qui se trouvent à l’avant de la bouche (dents antérieures).

Différentes nomenclatures

Nous avons en bouches cinq catégories différentes de dents, classées selon la position et la forme :

  • Tout d’abord les dents les plus visibles, celles situées directement sous le nez se nomment les incisives centrales (les dents de « lapin »). Deux au niveau supérieur et bien qu’elles soient de taille plus petite, les deux dents antagonistes (au niveau inférieur) sont elles aussi de la même catégorie.

Incisives latérales

Ces dents sont bordées de chaque côté par les incisives latérales, également au nombre de quatre (deux en haut, deux en bas).Les quatre canines (crocs) sont les dents les plus pointues et possédant de longues racines (les célèbres dents de vampire). Elles ne possèdent qu’une seule racine chacune. Toute comme les incisives centrales au niveau inférieur, leur taille est plus petite. Ces douze dents situées à l’avant de notre bouche sont regroupées ensemble pour former les dents antérieures. Elles permettent de déchirer et couper. Ce sont les dents visibles lorsque nous sourions les lèvres légèrement entrouvertes (d’une canine à l’autre).

Les dents postérieures

Les vingt autres dents positionnées vers l’arrière de la bouche sont dites postérieures. Elles ont une surface qui permet de mastiquer, d’écraser la nourriture.

Les premières et secondes prémolaires présentant une surface masticatoire se situent vers le centre de la joue. Elles sont au compte de huit chez l’adulte. Finalement, les dernières dents résistantes aux fortes pressions sont les molaires aux nombres de douze (premières, secondes et troisièmes molaires aussi appelées dents de sagesse).

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).