Trouver le bon dentiste

Trouver le bon dentiste

Le premier rendez-vous à la clinique

Vous ne semblez présenter aucune urgence dentaire et ne ressentez aucune douleur ou inconfort particuliers : vous êtes décidé à prendre rendez-vous pour un suivi dentaire avec nous. Dans la pratique générale, les premiers rendez-vous offerts comporte deux parties bien définies;la

  • La partie nettoyage appelé aussi prophylaxie
  • La partie examen dentaire

Ce premier rendez-vous permet au dentiste de tracer le portrait de votre santé bucco-dentaire.

La sélection de votre clinique

Les critères de sélections diffèrent d’une personne à l’autre. Les gens choisissent un clinique entre autre parce que :

  • Le dentiste est recommandé par un proche
  • La clinique est à une proximité acceptable
  • Les heures ouvrables de service vous conviennent
  • Le site web du professionnel rejoint vos valeurs

L’orientation de la pratique de votre dentiste

Ainsi, selon vos intérêts, vous arrêterez votre choix sur un professionnel ou sur une clinique particulière. Bien que de prime abord la clinique semble posséder les qualités requises, une facette de celle-ci peut demeurer presque invisible à vos yeux et ce, même après quelques visites, ce qui peut créer un sentiment d’inconfort ou de malaise. Il s’agit de l’orientation de la pratique.

Nous avons tendance à croire que toute les cliniques offrent les mêmes soins et procèdent selon les mêmes critères en termes de soins dentaires. Pourtant, deux grandes tangentes se remarquent lorsqu’on parle de traitements. Plutôt difficile à cerner, l’orientation de la pratique d’une clinique diffère d’un endroit à l’autre, selon le type d’approche que le dentiste adoptera au cours de sa formation et de sa pratique.

Les approches des cliniques dentaires

  • L’approche plus conservatrice
  • L’approche plus préventive (invasive)

Nulle n’est mieux que l’autre, les deux se valent. Il ne s’agit nullement de compétence ou de savoir : elles ne sont que le reflet des convictions et valeur du professionnel pratiquant. En effet, deux dentistes avec des approches différentes parviendront au même diagnostic, mais selon l’approche de l’un, il peut résulter des propositions de traitements qui diffèreront de l’autre.

Par exemple : sur une bouche présentant 4 caries, 3 dents touchées légèrement sur une seule surface et la 4e sur deux surfaces :

  • Un dentiste plus conservateur pourrait recommander une obturation sur la 4e et surveiller la progression des autres caries avant de procéder.
  • Un dentiste à l’approche préventive pourrait recommander l’obturation des 4 dents avant que la carie n’endommage trop les dents.

Une chose certaine, par ses obligations, le dentiste se doit:

  • de vous communiquer son diagnostic,
  • de vous faire ses recommandations de traitements et
  • de vous aviser des alternatives possibles.

La communication avec votre dentiste est la clef

Il n’est pas rare de voir un dentiste à l’approche plus préventive prescrire des obturations et suite au questionnement du patient sur la nécessité des procédures, le voir fournir des explications sur les raisons pour lesquelles il maintient sa prescription ou sous quelles conditions il accepte de la modifier. La clé ici, c’est la communication! Si vous n’êtes pas à l’aise, posez les bonnes questions, surtout en début de relation professionnelle afin de bien comprendre les raisons qui causent des inconforts face aux traitements prescrits.

Poser une question ou laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie et votre téléphone ne seront pas publiés. Les champs obligatoires sont indiqués avec un astérisque (*).